Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (224) 60-29-01-50

10 Avr

Ville de Conakry : Des conduites vétustes d’eau remplacées

Entre Enta et Sangoyah sur une distance de 3,5 Km, une conduite PRV DN 1100 mm a été remplacé par la SEG, Société des Eaux de Guinée. En plus des zones situées en hauteur de la ville de Conakry, le remplacement de ladite conduite a nettement amélioré la desserte dans toutes les communes de Conakry, notamment les zones tributaires des réservoirs de Koloma, Simbayah et Kaloum.

 

L’ancienne conduite qui a connu plusieurs dommages, ne supportait plus toute la pression requise pour desservir ces zones. Ce qui a du coup a favorisé une baisse de la desserte en eau dans les ménages pendant plus d’une décennie. Avec cette nouvelle installation, c’est environ 40 mille m3 d’eau de plus dans le réseau de distribution de la SEG, cette conduite transporte 80% de la production d’eau de l’usine de traitement de Yessouloun destinée à la ville de Conakry.

 

C’est un projet financé entièrement par le Japon, par le biais de l’Agence de la Coopération Internationale du Japon (JICA) à hauteur de hauteur de 12 millions de dollars américains.

 

Cependant, beaucoup reste à faire pour en finir avec la pénurie d’eau à Conakry sachant que la SEG est confrontée à d’énormes difficultés d’exploitation, compte tenu de l’état de vétusté des installations de production, de transport, de stockage et de distribution. A cela, s’ajoute le manque d’investissements majeurs, la démographie galopante, le faible taux de recouvrement des recettes, le faible tarif de l’eau etc. A date, le déficit d’eau potable est de 141 mille m3.