Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (224) 60-29-01-50

31 Juil

Préfecture de Siguiri : Bientôt de l’eau potable pour les habitants

La SEG, Société des Eaux de Guinée a reçu ce samedi à son siège, à Kaloum, des tuyaux PVC, (Polychlorure de vinyle)destiné à la ville de Siguiri dans le cadre du projet d’adduction en eau potable de la ville. Projet entièrement fiancé par l’Etat guinéen. Selon Mamadou Diouldé Diallo, directeur général de la SEG, il s’agit de huit conteneurs de quarante pieds reçus d’un fournisseur marocain, contenant des tuyaux PVC, dont le diamètre varie entre 75 à 160, en passant par le 90, le 110 et 160mm. Les tuyaux « supportent les charges de près de 10 barres et durent plus de 40 ans ». Lundi prochain, les tuyaux seront acheminés à Siguiri. La SEG avait volontairement interrompue les travaux d’excavation pour éviter des dommages à la population comme c’est la saison des pluies. Maintenant que les tuyaux sont là, « on va ouvrir les tranchés, poser les tuyaux. Ils seront soumis à la pression d’essai, désinfectés, nettoyés et raccordés au service public d’eau potable pour le bien des populations de Siguiri », dit le DG de la SEG. 

 

Driss Boutahir, directeur de projet, l’objectif est de réaliser des stations de traitement d’eau potable pour l’alimentation de la ville de Siguiri, en raison de 10 000 mètre-cube par jour. « Le projet comprend plusieurs étapes. D’abord la construction d’une station de prise d’eau au niveau du fleuve Tinkisso, ensuite une station de traitement, puis la conduite de refoulement d’eau traité, (on traite l’eau, on la stock et ont la recoule vers les châteaux d’eau). Et le réseau de distribution... ». 

 

Le ministre de l’Energie et de l’hydraulique, Cheik Taliby Sylla appelle la société Elektra et ses partenaires à se mailler, travailler nuit et jour pour faire respecter le projet présidentiel. « Il faut tout faire pour finir le travail avant les délais. Le retard connu (arrêt momentané des travaux, ndlr), doit être rattrapé pour que d’ici la saison sèche, toutes les conduites soient posées. Ne regardez pas le paiement, regarder l’intérêt de la population. Le paiement viendra toujours, je n’ai jamais vu un Etat en faillite ». Si le magazine Jeune Afrique qualifie le président d’homme pressé, alors nous devons être plus pressés que lui, estime M. Sylla. 

 

Au nom des Siguirinka, Fodé Dian Keita a dit merci au ministre, au président de la République, au personnel de la SEG. S’il était de ceux qui disaient que ce projet n’allait pas être terminé pour cause de l’arrêt des travaux, désormais, il change d’avis. « Je comprend qu’on va rouvrir le chantier pour que nous ayons de l’eau. On a vu les tuyaux, mais c’est plus important qu’on les voit sous terre, on ouvre le robinet et qu’on voit de l’eau », souligne M. Keita.

 

Lancé en janvier passé, le délai de réalisation est de 15 mois. Ce qui signifie que si tout se passe comme prévu, d’ici avril 2018, Siguiri pourrait enfin avoir de l’eau potable.