Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (224) 60-29-01-50

24 Juil

Donner de l’eau potable à la population

 La SEG pour des infrastructures en bon état

Pour fournir de l’eau potable, à la population, les responsables de la SEG (Société des Eaux de Guinée) font des efforts pour non seulement maintenir les infrastructures en bon état, mais aussi faire le suivi et le contrôle. Plusieurs projets sont en cours pour moderniser les infrastructures.

 

Laye Mamadi Cherif DGA Chargé des infrastructures et de développement de la SEG a expliqué le rôle de son département. « Nous avons en charge la coordination, l’impulsion, le suivi le contrôle des structures que sont les travaux, la maintenance et les études de la planification des investissements aussi les différents projets qui sont actuellement en cours au niveau de la SEG . Actuellement nous avons les stations de production d’eau, nous avons les ouvrages de stockage, nous avons les conduites de transport, les conduites d’adduction et les réseaux de distribution qui relèvent de nous ». Malgré le manque d’investissement majeur depuis plusieurs années la direction fait son mieux pour donner de l’eau potable aux populations en eau potable. Ils ont mis en place des systèmes de bonnes fontaines grâce à certains partenaires qui soutiennent les efforts du gouvernement et aussi les efforts de la SEG pour réaliser des bornes fontaines à travers la ville de Conakry. « Compte tenu du fait qu’il y a un déficit de production, il y a aussi une conduite qui fait le transport. Je signale que 85% de l’eau qui dessert Conakry vient de Yessoulou la plus grande station de traitement de l’eau. Les 15% viennent des captages mais aussi des différents forages ». Laye Cherif a rappelé que la SEG a remplacé conduite qui transporte l’eau entre Entag et Kissosso. Cette conduite de diamètre 1100 qui était dans un matériau qu’on appelle PRV. Pour combler le déficit d’eau, le gouvernement Japonais a donné, 30 camions à la SEG, la société elle même a acheté 10 autres camions, donc les 40 camions citernes ravitaillent la plus part des bornes fontaines pour donner l’eau à ceux qui n’en ont pas du tout ou qui en ont moins que les autres. « Dans le cadre des projets, il y a eu une table ronde financée par l’AFD, nous avons fait appel à beaucoup de bailleurs de fonds notamment la banque mondiale après des années d’absence dans le secteur de l’eau qui a annoncé son arrivée et a payé 30 millions de dollars pour un projet que nous avons initié. Ce projet est en cours cela va nous aider à augmenter la production et aussi à la distribution et le remplacement de certaines conduites dans la ville de Conakry. Il vient appuyer les efforts du gouvernement ainsi que les projets de la JICA, l’agence japonaise pour la coopération internationale »

Mamadou Samba Boiro, directeur du système informatique de la SEG, a parlé de son département « la direction est composé de deux sous directions, une sous direction informatique et une sous direction chargée de statistique. La sous direction informatique est composée de deux services, un service support utilisateur, un service administration base des données. Au niveau de la sous direction chargée des statistiques, là aussi, il y a deux services, un service statistique chargé de l’exploitation, un autre chargé des services centraux. Au niveau de la sous direction informatique nous gérons tous ce qui est infrastructures équipements informatiques, logiciels informatiques. La sous direction statistique gère tous ce qui est statistique, que ça soit des statistiques commerciales, techniques et financières au niveau des ressources humaines ». M. Boiro a indiqué qu’actuellement son service est en train de relancer l’inter connexion des agences, ensuite la remise en état des équipements notamment les pilonnes au niveau des agences, la construction d’une antenne qui servira de relai pour l’interconnexion des 9 agences de Conakry à Koloma avant la fin du mois de juillet. « Nous sommes en train de faire l’installation et la mise à jour de la nouvelle version de l’anti virus au niveau de tous les sites de Conakry pour la sécurité informatique. L’élaboration du rapport d’activités du premier semestre 2017 ». Pour les perspectives il a annoncé le projet multi sites, un projet qui avait été lancé, exécuté mais à un moment donné, il y a eu des défaillances. Au mois d’Août tous sera remis en état cela va permettre aux clients de payer leur facture à partir de n’importe quelle agences. Un client de Matoto peut payer sa facture à Kaloum. Cela pourrait diminuer les files d’attentes devant les agences. Autre innovation, le projet monétique qui permettra le paiement de facture via le téléphone est en étude. « A la SEG nous gérons une quinzaine de serveurs à Conakry et à l’intérieur du pays, 13 serveurs qui concernent la gestion clientèle et 2 au niveau de la comptabilité. Nous avons 150 ordinateurs au niveau de la SEG, une centaine d’imprimantes »