Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser. (224) 60-29-01-50

16 Jan

Bientôt la conduite d’eau remplacée

Dans le souci de donner de l’eau potable à la population, la SEG (Société des Eaux de Guinée) a envoyé de nouveaux tuyaux pour remplacer la conduite d’eau PRV 1100 de Sangoyah à Entag. Le 28 décembre, l’arrivée de ces tuyaux à destination a été effective. Ce sont des tuyaux en fonte ductile avec une pression de 25 barres soit 250 mètres de commande d’eau. C’est au total 419 tuyaux qui seront placés sur une distance de 3,5 kilomètres. Le projet a été signé le 26 juillet 2016 entre le gouvernement guinéen et une entreprise japonaise et la réalisation confiée à la société française SOGEA SATOM pour un coût d’environ 13 millions de dollars américain. Le projet a été financé par la JICA (l’agence japonaise de développement) dans le cadre de la coopération avec le gouvernement de la République de Guinée. Les travaux démarreront au mois de janvier pour finir en juillet 2017. Le remplacement de cette conduite constituera un soulagement pour les populations de Conakry notamment ceux qui habitent sur les hauteurs.

 

 

Selon Laye Mamady Chérif, directeur général adjoint chargé des infrastructures et du développement de la SEG, la conduite actuelle s’est éclatée au moins 18 fois en trois ans. Cela, avait causé des dégâts matériels importants et même une perte en vie humaine. La desserte d’eau avait fortement baissé. « Nous avons fait baisser la pression dans cette conduite de 14 barres à 4 barres. Ce qui faisait que les réservoirs situés en hauteur comme celui de Simbayah ne recevaient pas une goute d’eau. Parce qu’il n y avait pas de pression dans la conduite d’amener. Donc les quartiers qui sont tributaires de ces réservoirs n’ont pas d’eau. Les abonnés sont restés plus de deux ans sans recevoir de l’eau. Pour pallier cela, le gouvernement a sollicité auprès du gouvernement japonais le remplacement de cette conduite. Alors cette requête fut acceptée. Aujourd’hui, c’est une réalité pour les 3, 5 km. C’est l’occasion pour nous de saluer les efforts du gouvernement. C’est une preuve palpable de plaidoyer que le chef de l’Etat, le professeur Alpha Condé fait auprès de nos partenaires bi et multilatéraux à travers le monde entier ».

 

L‘emprise où les tuyaux doivent être installée est occupé par des garagistes et d’autres vendeuses. Les autorités ont demandé de libérer les lieux afin que les travaux se déroulent normalement. « Nous ne pouvons pas faire la co-activité avec les riverains. Nous avons besoins que les gens dégagent pour travailler sur le chantier dans l’intérêt de tout le monde, pour faire un travail dans le temps et dans le délai » a plaidé Amara Diabaté chef de projet SOGEA SATOM